Un transat, à quoi ça sert?

babe-2972219_1920

Hier, bien tranquille dans mon canapé, je regarde un reportage concernant des grossesses difficiles…on ne se refait pas, quand on aime son job on ne compte pas!

Dans ce documentaire, un bébé rentre à la maison (en pleine forme!) et on le voit en train de dormir dans son transat non attaché et posé sur le canapé.  Là je me suis dit:  » si je vous parlais de l’intérêt du transat et de ses conditions d’utilisation en toute sécurité ».

A quoi sert un transat? Et bien, à pas grand chose en fait!

Pour le développement harmonieux de la colonne vertébrale de votre enfant il doit être installé sur le dos ou porter dans vos bras ou en portage ( à condition qu’il soit bien installé sinon on perd tous les bénéfices du portage). La colonne de votre enfant n’a pas encore toutes les courbures que nous avons à l’âge adulte, elles s’installent au fur et à mesure du développement de l’enfant. Un bébé qui dort est donc beaucoup mieux dans son lit et un bébé réveillé sur un tapis d’éveil pour découvrir son corps. En effet, dans le transat votre enfant ne peut pas se mobiliser, bouger les bras et les jambes pour jouer et découvrir de nouvelles sensations. Et un bébé qui pleure à besoin d’être rassurer et d’être bercé par vos bras (mais comme vous avez déjà lu mon article sur les pleurs vous le savez déjà 😉 ).

Pourquoi en acheter un alors me direz-vous? Et bien pour des parents de jumeaux (et plus), d’enfants ayant un reflux gastro-œsophagien, ou tous les autres parents, le transat permet d’installer votre enfant légèrement surélevé après un repas si vous ne pouvez pas le garder dans vos bras environ 15-20 minutes et/ou qu’il n’a pas fait son rot avant de la recoucher. L’idéal étant que votre enfant ne passe pas plus d’1h00 par jour dans son transat.

Et comment s’en servir? Le transat doit toujours être installé au sol pour éviter les chutes et votre enfant toujours attaché dedans pour la même raison en cas de glissade.

Voilà maintenant vous savez tout, il ne me reste plus qu’à en parler aux journalistes de TF1! 😉