Moucher bébé : la DRP

baby-2859668_1920

Et oui, en cette période hivernale nous sommes en plein dans les rhinites, toux, bronchiolites, etc…

Pour bien moucher votre enfant un seul geste est nécessaire (même s’il est très désagréable à faire), c’est la DRP (Désobstruction rhino-pharyngée). Ce geste est à faire plusieurs fois par jour uniquement en cas d’encombrement, ne le faites pas quotidiennement si votre enfant va bien.

C’est un soin désagréable à faire car bébé pleure et s’agite, mais c’est la seule façon de bien dégager votre enfant. Pas d’inquiétude, vous ne lui faites pas mal, il pleure car la sensation de la DRP est semblable à celle que l’on ressent quand on boit la tasse. Ce n’est donc pas très agréable, mais pas douloureux.

Comment bien faire une DRP?:

Installez votre enfant sur le coté, vous pouvez même le langer pour le rassurer. Prévenez-le de ce que vous allez lui faire.

Placez votre main sur sa tête et maintenez sa bouche fermée. Ce afin qu’il ne bouge pas trop et que le sérum ressorte bien par les narines.

Positionnez la pipette de sérum physiologique dans la narine supérieure. Faite une pression suffisante sur la pipette afin que le sérum passe bien dans l’autre narine puis appuyer légèrement sur la narine supérieure afin de la fermer pour que le produit sorte bien dans la narine inférieure.

Positionnez votre enfant de l’autre coté et répétez la même opération.

 

Effectuez ce geste avant un repas et non après afin d’éviter des régurgitations.

Une fois que votre enfant sera plus grand vous pourrez faire ce geste et vous aider d’un mouche bébé pour aspirer les sécrétions susceptibles de rester dans le nez.

Bon courage, c’est pour leur bien et l’hiver est bientôt fini!

 

 

DME (diversification menée par l’enfant)

baby-84686_1920La diversification alimentaire est toujours un moment où l’on se pose beaucoup de questions, par quoi commencer? À quel âge? Quelle quantité? Et quelle sorte de diversification?

En effet, pour répondre à cette dernière question, depuis peu une méthode de diversification menée par l’enfant est proposée. Cette dernière ayant pour but de laisser à l’enfant son autonomie par rapport à l’alimentation. Cette méthode est intéressante et respecte le rythme physiologique de l’enfant, mais elle ne doit pas être adoptée sans en connaitre les bases.

L’enfant est prêt pour cette diversification lorsqu’il sait se tenir assis, pousse le biberon ou le sein et commence à avoir des dents soit aux alentours de 6 mois.

Le principe est de proposer les aliments sous forme de batonnets, de morceaux pour favoriser la préhension. L’enfant mastiquera alors lentement son repas. Il faut donc que votre enfant soit bien assis et être présent et attentif, ne jamais le laisser seul lors de son repas afin d’éviter tout risque de fausse route.

La diversification se fera, comme la diversification classique, aliment par aliment en commençant par les légumes. Privilégier les aliments cuits jusqu’à 1an car ils sont mieux digérés.

Cette méthode implique d’être vigilant, de faire confiance à son enfant et de se faire confiance. Elle demande moins de temps de préparation car plus besoin de faire de purée, mais plus de nettoyage car l’enfant mangera beaucoup avec les doigts…et aura tendance à en mettre un peu partout!

Vous proposerez à votre enfant les quantités de repas recommandées en fonction de son âge et il mangera la quantité qu’il souhaite, il faudra donc être détendu vis à vis de cela car lorsque l’enfant ne mange plus, pousse l’assiette, tourne la tête, c’est qu’il n’a plus faim. Par contre n’oubliez pas la matière grasse dans les repas, en effet, il est facile de l’introduire dans les purées, mais vous pouvez aussi bien mettre un filet d’huile sur les morceaux de légumes.

Cette démarche ne pourra être entreprise qu’à la maison, en effet, pour les différents modes de garde existants, il impossible de faire le DME. Mais vous pouvez tout à fait faire des purées la semaine et proposer la DME le week-end. Cette méthode permet de faire des repas en famille, l’enfant sera alors dans l’imitation, et éveil à la curiosité des goûts et des textures.

Voilà les règles de base pour appliquer cette fameuse DME…à vos marques, prêts, cuisinez!;-)