Allaiter son bébé

baby-21167_1920« L’allaitement maternel c’est la chose la plus naturelle qui soit « …toutes celles qui sont passées par là savent que ce n’est pas si simple. L’allaitement est une expérience extraordinaire qui apporte à votre enfant tout ce dont-il a besoin sur le plan nutritionnel et affectif mais qui demande une certaine assiduité lors des prémices de son instauration.

Votre enfant est né et vous souhaitez l’allaiter. Vous avez probablement lu plusieurs documents sur ce sujet. Vous voulez donc faire la tétée d’accueil puis l’allaiter exclusivement tout simplement. Vous avez raison, cette tétée précoce favorise la mise en place de votre allaitement. Mais si pour des raisons médicales, ce n’est pas possible, ne vous culpabilisez pas, tout n’est pas perdu pour autant.

Il me semble que pour apaiser vos inquiétudes liées à l’allaitement, il faut s’y préparer afin que vous sachiez un peu ce qui vous attend. Pour cela certaines maternités proposent des cours sur l’allaitement en pré-natal, des conseillères en lactation peuvent aussi vous rendre visite à domicile pour vous expliquer tout ce ceci à tête reposée. 

Pour ma part, voici de façon très succincte, quelques informations pour vous permettre de visualiser comment se déroulent les premiers jours d’un allaitement. 

Les deux-trois premiers jours, vous aurez du colostrum qui est un lait très riche. Bébé réclamera assez régulièrement (1h30 à 4h entre chaque tétées) jour et nuit ce qui est fatiguant, surtout après l’accouchement. Cependant, l’idéal est de garder votre enfant en chambre la nuit afin d’éviter de donner des biberons pour favoriser sa succion et optimiser votre lactation. (Encore une fois, selon votre état de santé et de fatigue ne vous culpabilisez pas si votre enfant passe une nuit dans la nurserie de la maternité.)

Au 3e-4e jour post accouchement vous aurez votre montée de lait, vos seins seront tendus et votre enfant pourra donc avoir des difficultés à bien s’y accrocher pour téter. Cela durera 24-48h et vos seins s’assoupliront de nouveau…ouf! Vous verrez ces premiers jours peuvent être un peu déroutants, pour vous accompagner, les professionnels vous donneront divers conseils selon les tétées de votre enfant, l’aspect de vos seins et votre montée de lait.

Passé ces 4-5 jours de découverte, où il faut faire connaissance avec votre enfant,votre corps et ses modifications, l’allaitement devient plus facile et pratique au quotidien.

Ce qui rend ce moment complexe c’est que vous « atterrissez » dans le monde des parents, que tout se bouscule dans votre tête et au niveau de vos hormones, vous vous sentirez vite perdue et c’est normal. Pas de stress, encore une fois faites vous confiance et restez à l’écoute de votre enfant. Et si vous avez des questions, des professionnels (PMI, lactarium, conseillères en lactation… et ce blog;-)) ainsi que des associations (SOS allaitement) sont là pour vous aider même après votre sortie de maternité. 

Il faut environ un petit mois à toutes les mamans pour être vraiment à l’aise dans leur allaitement.

Pour finir, si je n’avais qu’un conseil à vous donner, surtout soyez à l’écoute de votre corps et de vous même avec le même bienveillance que celle que vous portez à votre enfant.

En cette période de fêtes je vous souhaite plein de bonheur et un bel allaitement!

Urgences ou médecin?

teddy-bears-1936200_1920

En tant que parent il est bien évident que l’on s’inquiète très rapidement pour son enfant. Pour être rassuré on l’emmène aux urgences. Mais ne peut-on pas éviter d’attendre plusieurs heures pour une prescription de paracétamol?
Je vais essayer de vous donner quelques clés, pour savoir comment agir et qui consulter si votre enfant est malade.

LA FIÈVRE: 
Tout d’abord lisez bien la notice de votre thermomètre afin de savoir comment bien prendre la température de votre enfant. Selon la marque, le modèle et la façon de prendre la température chacun a son mode d’utilisation. Attention pas de prise de température par voie rectale sauf en dernier recours pour lever les doutes en cas de température très élevée!
On parle de fièvre à partir de 38°5. Elle peut être le symptôme d’une pathologie, le signe d’une poussée dentaire ou tout simplement vous montrer que votre enfant est trop couvert. S’il est trop couvert, déshabillez-le un peu et réévaluez, la température baissera. Dans les autres cas, observez son comportement, s’il y a d’autres symptômes et prenez rendez-vous chez votre pédiatre. En fonction de l’état de santé de votre enfant et de ses disponibilités votre médecin vous recevra ou vous conseillera d’aller aux urgences.

Si votre enfant à moins de trois mois, en cas de forte fièvre allez directement aux urgences.

DIARRHÉE:  
La diarrhée définit des selles liquides sans matières. Les selles très molles et granuleuses chez le nouveau né sont normales. Une diarrhée peut survenir sans gravité de façon isolée en cas de mauvaise digestion d’un aliment, en revanche si votre enfant à plusieurs couches pleines de diarrhée, consultez votre pédiatre. S’il a moins de trois mois allez aux urgences.

VOMISSEMENTS:
Tout comme la diarrhée, un vomissement peut survenir en cas de difficulté digestive de votre enfant. Ne pas confondre rejet et vomissement. Le rejet est spontané et survient après un repas en cas de trop plein dans l’estomac. Le vomissement est lié à une contraction de l’estomac. Si votre enfant à plusieurs vomissements, consultez votre pédiatre. S’il a moins de trois mois allez aux urgences.

ENCOMBREMENT:
Si votre bébé est très enrhumé, la seule façon de bien le moucher est de lui faire une DRP(désobstruction rhino-pharyngée) et d’utiliser le mouche bébé si les narines de votre enfant sont suffisamment grandes pour l’utiliser. La DRP vous sera expliquée et démontrée à la maternité.

Si vous voyez que le rhume le gêne pour respirer prenez rendez-vous chez votre pédiatre. S’il cherche son air qu’il respire très mal, que par moment il a les lèvres un peu bleues, allez aux urgences.

A SAVOIR: 
Toujours avoir du SRO(soluté de réhydratation oral) dans sa pharmacie. Diluer un sachet dans 200ml d’eau, ce soluté contient du sel et du sucre pour éviter que votre enfant ne se déshydrate. A donner en cas de vomissements, diarrhées ou forte fièvre. Le faire boire à votre enfant petit à petit pendant la journée, il n’aura probablement pas très faim mais aura besoin de boire régulièrement.

 

Cela fait beaucoup d’informations, mais pour résumer, faites vous confiance, observez votre enfant et soyez logique. Bien évidemment cet article n’est pas exhaustif , il y a énormément de situations possibles. Retenez que votre pédiatre est là pour vous guider, au moindre doute n’hésitez pas à l’appeler.